communication interne

Toute entreprise est fondée sur un paradoxe. Elle rassemble des collaborateurs tous différents les uns des autres, par leurs origines, leurs centres d’intérêt extra-professionnels, etc… mais tous ces collaborateurs doivent regarder dans une même direction : la prospérité de l’entreprise, qui conditionne la prospérité de chacun.

Qu’est-ce que la communication interne ?

C’est ici qu’intervient le métier de la communication interne : il ne s’agit pas tant de dissoudre les individus dans un moule collectif, comme on ferait dans une société totalitaire, que de réunir ces individualités dans leurs richesses afin de forger ensemble une identité, une culture de l’entreprise. Et plus cette culture d’entreprise est valorisante, plus elle pourra faire envie à l’extérieur, de sorte qu’une communication interne réussie peut nourrir la communication externe de l’entreprise ainsi valorisée de l’intérieur. On voit bien que, contrairement à ce que l’on croit parfois, la communication interne n’est pas une sous-marque de la communication externe, bien au contraire, ou alors c’est ne rien comprendre à la communication interne, qui est un secteur hautement stratégique de l’entreprise, car elle entretient son cœur même. Maintenant, une chose est de le dire, autre chose est de le faire. Comment s’y prend-on ?

La communication écrite

Il y a d’abord la communication écrite : le journal de l’entreprise, destiné à informer les employés des activités diverses, c’est-à-dire pas seulement professionnelles, de la communauté. Il se double, au quotidien, du panneau d’affichage, qui aujourd’hui prend plus souvent la forme d’un écran d’affichage, dont la fonction est d’informer les salariés en temps réel. La Boîte à idées, où chacun, du haut en bas de l’échelle, peut glisser ses propositions touchant aussi bien à l’organisation en général qu’aux méthodes de travail, voire aux conditions de travail. Cette pratique permet, au besoin, de protéger l’anonymat, ou dans le cas contraire de repérer un collaborateur rendu précieux par son sens de l’initiative. Naturellement, il y a aussi le réseau intranet, qui doit envoyer des informations concises et ciblées pour ne pas gêner mais plutôt accompagner l’activité de l’ensemble.

La communication orale

La communication orale est réalisée par des réunions d’information qui généralement suivent un ordre du jour préalable, éventuellement des réunions de dialogue quand le besoin s’en fait sentir, et encore des entretiens individuels. On voit qu’ici la communication interne peut croiser parfois la fonction RH, dont l’un des objectifs est d’assurer la cohésion du groupe. Cela reste vrai aussi pour l’organisation de certains événementiels comme un Arbre de Noël, ou des voyages de groupe. En revanche, d’autres événementiels comme les séminaires qui se déroulent hors des locaux, souvent dans un endroit accrocheur, participent d’une politique de motivation dont l’expertise revient à la communication interne.